Combien coûte un syndic de copropriété ?

Le syndic de copropriété possède un rôle central au sein d’une copropriété. En tant que professionnel, il demande une rémunération dont il applique lui-même les tarifs. Combien coûte un syndic de copropriété ? Voyons cela ensemble.

Syndic de copropriété : honoraires de base

Le syndic de copropriété est libre de fixer ses honoraires. Il peut donc appliquer les tarifs de son choix. Par ailleurs, sa grille tarifaire est communiquée aux copropriétaires par l’intermédiaire d’une offre comprenant tous les détails de ses prestations dans la gestion de la copropriété.

Les honoraires d’un syndic de copropriété comprennent des prestations de base. Ce sont toutes les prestations prévues dans l’offre et qui seront ensuite reprises dans le contrat. Ces tarifs vont de 10 à 20 % des charges de la copropriété. Un prix assez conséquent qui s’explique par le nombre de prestations de base à faire.

Ces 10 à 20 % résultent généralement d’un tarif fixé par copropriétaire. Cela varie généralement de l’ordre de 100 à 120 € par copropriétaire. Des honoraires qui sont versés mensuellement au syndic de copropriété.

Néanmoins d’autres paramètres peuvent influencer les frais de syndic. Il s’agit notamment du nombre de copropriétaires, de la difficulté de la gestion, des retards de paiements. Cependant, il est également obligé de proposer des tarifs raisonnables pour éviter que les copropriétaires ne décident de changer de prestataires.

Prestations exceptionnelles

Outre les honoraires de base, le syndic de copropriété peut aussi demander une rémunération exceptionnelle. Il s’agit de frais annexes concernant les prestations extraordinaires qui ne sont pas prévues dans le contrat.

Le suivi des travaux prévus en AG figure parmi les prestations qui engendrent des frais annexes. Les travaux prévus sont compris dans les honoraires de bases, tandis que les travaux exceptionnels peuvent faire l’objet d’une facturation à part.

L’organisation d’une AGE (assemblée générale extraordinaire) est également une prestation exceptionnelle et peut entrainer une tarification spéciale de la part du syndic de copropriété. Une AGE est une réunion qui n’a pas été prévue et se tient suite à un événement particulier. Elle est donc différente de l’assemblée générale qui est prévue annuellement.

La transmission des documents peut également être facturée par le syndic. Pour les copropriétaires qui perdent leur exemplaire du règlement de la copropriété, ils devront s’acquitter de frais exceptionnels auprès du syndic.

Comment baisser les coûts d’un syndic de copropriété ?

Il est tout à fait possible de baisser les coûts d’un syndic de propriété. Cela consiste à le mettre en concurrence en le mettant en compétition avec d’autres syndics proposant des tarifs plus compétitifs.

Le syndic bénévole est également une alternative très intéressante. Il consiste à choisir des membres de la copropriété qui seront chargés d’assurer les fonctions syndicales. Le syndic bénévole ne reçoit souvent pas de rémunération. Par conséquent, il permet de faire des économies importantes.

Vous pouvez aussi faire appel à un syndic de copropriété en ligne. Celui-ci effectue toutes les missions que fait un syndic traditionnel, mais sans présence physique. Cependant, cela signifie également que la gestion de l’immeuble sera moins pointilleuse.