Comment estimer la rentabilité d’un investissement ?

Le but d’un investissement est l’obtention de bénéfices. Dans le secteur de l’immobilier, investir équivaut généralement à louer un ou plusieurs biens. Afin de profiter d’un retour sur un investissement intéressant, il faut s’assurer de la rentabilité de son bien immobilier. La meilleure façon de procéder est de calculer son revenu brut puis d’affiner les résultats selon les dépenses extérieures et la fiscalité.

Les fondements de la rentabilité immobilière

La rentabilité immobilière est la caractéristique la plus prisée chez les investisseurs dans l’immobilier. L’équation est simple : plus un bien est rentable, plus les bénéfices à la clé seront importants. La rentabilité immobilière d’un bien dépend de différents facteurs. Elle est influencée par sa superficie ou encore sa localisation géographique.

Même si l’achat a pour finalité l’occupation du bien immobilier, en connaître la rentabilité reste important. En cas de vente future, elle pourrait être un argument de poids. Savoir combien rapporte le bien en location vous aidera également à en déterminer la valeur réelle et à éviter de vous faire avoir durant des négociations.

Il existe différentes façons d’accroître la rentabilité d’un bien. La moins coûteuse est de négocier au mieux le prix d’achat. À défaut de gagner plus, vous devez dépenser moins. La seconde façon de procéder est une amélioration de l’aspect de la maison. Vous pouvez y effectuer des travaux dans l’espoir de trouver plus facilement des locataires ou d’augmenter le prix du loyer. Le pari reste néanmoins risqué dans les zones mal situées. Il pourrait même constituer un déficit.

money housing house home loan wealth investment mortgage – stock image

Les étapes du calcul de la rentabilité d’un investissement immobilier

La rentabilité locative se présente sous trois formes. La première est le revenu brut, la seconde est le revenu net et la troisième est le revenu après application de la fiscalité.

Le revenu brut

C’est le calcul de base effectué après une année de location. Il consiste à diviser le revenu des loyers par le prix du bien immobilier. Le résultat obtenu est généralement très appréciable, mais très loin de la réalité. En effet, les données sont prises hors taxe et les différents frais sont mis à l’écart. Ce n’est au final, qu’un moyen d’avoir une vision globale de la rentabilité d’un investissement.

Le revenu net

Investir dans un bien immobilier vous rend responsable de son entretien. Ainsi, plusieurs frais devront être pris en compte lors du calcul du revenu net de votre investissement locatif.

Vous devrez tenir compte des frais de financement de votre achat immobilier. Il s’agit des intérêts de votre emprunt, des garanties ou encore des assurances emprunteur. Il faudra aussi s’assurer que votre bien reste en bon état. Ainsi, vous devrez vous charger de la gestion et des frais d’entretien de la maison, de l’immeuble ou de l’appartement.

La fiscalité

Pour définir ce que vous percevez concrètement, vous devez également prendre en compte la fiscalité. Plusieurs impôts sont déductibles de vos revenus. Il s’agit par exemple des taxes foncières ou des prélèvements sociaux. Ils réduisent la valeur de vos gains et doivent donc être estimés.

La fiscalité peut également se révéler avantageuse. La loi Pinel par exemple s’est révélée être une véritable aubaine pour les propriétaires de biens immobiliers. C’est uniquement après l’application de ces différentes réductions d’impôts que le véritable revenu sur investissement peut être estimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *