Investissements immobiliers 3T 2020 (effet Covid)

[ad_1]

Au fur et à mesure que 2020 avance, les effets de la pandémie (Covid 19) sur le marché de l’investissement immobilier en Espagne se précisent. Aujourd’hui, nous analyserons la photographie à partir du 31 août, sur la base des données de l’algorithme DAO addmeet.

Perte de 12 000 millions d’euros d’investissements différés ou perdus?

Comme le montre le graphique, après un premier trimestre légèrement en baisse début 2019, 4100 millions d’euros et 7900 millions d’euros ont été perdus aux deuxième et troisième trimestres de l’année, ce qui représente une baisse d’une année sur l’autre de environ 52% par an et 72% si l’on ne considère que les deuxième et troisième trimestres. Il est important de considérer que cette baisse des investissements immobiliers équivaut à environ 1% du PIB.

Dans les différents secteurs, certains ont obtenu de meilleurs résultats que d’autres, les établissements industriels (-45%), résidentiels (-66%) et de soins infirmiers (-30%) étant ceux qui «choc» négatif. D’autre part, quantifier le sentiment général d’effondrement, serait le secteur commercial (-74%), l’hôtellerie (-72%) et les bureaux (-85%).

Ce changement très soudain de la situation macroéconomique (baisse attendue du PIB pour 2020 entre 10 et 15%) rend imprévisible (sauf pour les gourous et prophètes de l’immobilier) de quantifier l’ampleur de la correction des prix qui commencera à intervenir à partir du quatrième trimestre dans le secteur immobilier.

Évolution des investissements immobiliers 2020 vs 2019

Un quart d’avant intéressant

Il y a de la liquidité sur le marché, c’est un fait. Il reste à confirmer si les nouvelles attentes de prix de l’acheteur satisferont ou non les vendeurs. Trimestre intéressant à venir, changement de cycle en vue.

[ad_2]