Les solutions pour investir dans l’immobilier quand on est à son compte

Travailler pour son propre compte n’exclut pas la possibilité d’investir dans l’immobilier. Si certains dispositifs requièrent une situation professionnelle « stable » en tant que salarié, les indépendants peuvent aussi avoir les leurs. Toutefois, un tel investissement doit se faire avec un prêt, et, le statut de travailleur indépendant aura les types de crédit qui lui convient. Il y a également des astuces qui permettent d’optimiser l’achat. Quelles sont-elles ?

Investir dans l’immobilier, les meilleurs conseils

Avant d’investir dans un bien immobilier, il y a des critères à considérer et des mesures à prendre. Ainsi, la localisation géographique du bien doit faire l’objet d’une profonde étude. Une ville qui a une forte potentielle démographique, un certain dynamisme, mais aussi celle qui est inscrite dans certains dispositifs bénéficiant des traitements particuliers, est plus intéressante. C’est un investissement, donc, vous devez étudier son rendement. Il ne faut pas non plus que ce soit un très grand investissement, commencez par un achat moins important.

Certes, vous devez penser, comme on l’a dit ci-dessus, au rendement, toutefois, ne vous focalisez pas trop sur la rentabilité excessive. Il serait mieux de penser à la défiscalisation rattachée à certains types d’investissement. La meilleure formule est celle de l’investissement locative, vous devez vous informer sur l’achat de logement à titre locatif. Pour réussir une acquisition d’un bien immobilier sans apport, le premier à convaincre est l’organisme prêteur. Vous devez savoir que le taux d’endettement ne doit pas excéder les 33%, évalué par rapport à vos revenus du travail et par rapport à vos dépenses. Pensez donc à établir un dossier en béton.  Un projet viable dont la faisabilité est plutôt élevée garantit un financement en prêt conséquent.

Être consultant, quelles sont les dispositions à prendre ?

Parmi les formules de travail indépendant qui sont les plus courants, le portage salarial offre le plus d’avantages. Un indépendant qui choisit le portage salarial comme plateforme pour travailler a plus de chances, par rapport aux autres, notamment l’auto-entrepreneur, de gagner la confiance des banquiers. Les sociétés de portage, en l’occurrence RH Solutions, hébergent des travailleurs sous contrat CDI ou CDD.

Le fait de jouir d’un statut de salarié constitue une garantie que l’organisme prêteur considère sérieusement. Le porté salarié doit « rassurer » les banquiers en prouvant la solidité financière de ses activités professionnelles. Il est possible de faire une requête auprès de la société de portage de constituer un dossier dont la moyenne de votre salaire y sera inscrite.

Cependant, être agent immobilier dans le cadre du portage salarial est jugé difficile. Cette formule est connue pour être accessible à un bon nombre d’activités, mais le domaine de l’agence immobilière n’en est pas vraiment compatible. Devenir agent immobilier et opérer au sein d’une société de portage semblent être une utopie.

Le prêt immobilier pour un freelance

Investir dans l’immobilier, pour un employé classique ou pour un freelance, n’est pas chose facile. Ce statut d’indépendant, en l’occurrence en tant que chef d’entreprise, n’est pas sécurisant auprès des organismes financiers. Établir un taux d’endettement pour un freelance est difficile, comme les revenus sont plutôt aléatoires. Le prêt immobilier pour un freelance doit faire l’objet d’un dossier de taille. Il faut accompagner la demande d’un avis d’imposition, de deux bilans comptables, d’une déclaration de revenus 2035, de contrats signés de missions en cours et à venir, de la fiche de rémunération du gérant s’il s’agit d’une EURL.

Certainement, un tel dossier est très compliqué à constituer, surtout si le freelance ne possède pas des deux bilans comptables. Il est conseillé de faire appel aux services d’un expert-comptable, mais cela veut dire qu’il est préférable de négocier avec votre banque habituelle pour obtenir le prêt. Il est très conseillé de solliciter les services d’un courtier, un fin connaisseur du monde de la banque et de l‘immobilier.

Autres solutions

Dans d’autres cas, vous pourrez aussi contracter un prêt familial qui s’avère souvent être très opérationnelle. Il s’agit du « Prêt sous seign privé » qui est en fait un accord signé entre l’emprunteur et le créancier qui prend la forme d’une reconnaissance de dettes. Le « Prêt notarié » est contracté avec une signature auprès d’un représentant ministériel.

Notons que quelques occasions sont possibles pour faire un bon investissement. Une acquisition d’un bien immobilier à l’étranger est actuellement en recrudescence. Investir en Thaïlande a une forte potentialité que beaucoup choisissent ce pays pour faire l’achat d’un appartement ou d’une maison à prix plutôt avantageux. Un immobilier à titre locatif, une maison à usage résidentiel sont très accessibles dans cette partie d’Asie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *