Tout savoir sur la loi Pinel

En France, la demande en matière de location est beaucoup plus forte dans certaines zones. Alors que l’offre de biens mis en location y est inférieure. Pour encourager les particuliers qui désirent faire un investissement dans l’immobilier locatif neuf, certains avantages fiscaux sont mis en place. Notamment, la loi Pinel qui a été instituée en remplacement de la loi Duflot. Mais en 2018, certaines modifications ont été apportées à cette loi de défiscalisation. Faisons le tour de la question pour tout savoir sur la loi Pinel.

Reconduction de la loi Pinel en 2018

La loi Pinel à Rennes est un dispositif qui donne droit à tout propriétaire d’un bien immobilier neuf, et qui se trouve en France, de bénéficier d’un abattement d’impôt sur ses revenus locatifs, pouvant aller jusqu’à 21% de la valeur du bien ; dans la mesure où l’investissement a été fait sur une période allant jusqu’à 12 ans. Le mécanisme Pinel devait disparaître en 2017, mais  a été reconduit en 2018 avec quelques changements, pour encore quatre années afin de donner la possibilité à ceux qui le souhaitent d'investir dans l'immobilier en bénéficiant d'avantages fiscaux.

Facilités fiscales de la loi Pinel

Les facilités fiscales octroyées par le dispositif Pinel restent inchangées. Elles sont fonction de la durée pendant laquelle le logement a été loué. Pour une durée de location de 6 ans, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 12 % sur le montant investi. Pour 9  et 12 ans de durée de location, vous aurez des abattements d’impôts respectifs de 18 et 21% sur la valeur du bien.

Conditions d’éligibilités au dispositif Pinel en 2018

Le bien neuf acquis doit être localisé dans les zones A, A bis et B1, et être loué durant 6, 9 ou 12 années. La limitation de l’investissement est fixé à deux locaux, pour un montant maximum investi de 300 000 euros l’an, et un seuil de 5500 euros par m2.

Pour bénéficier des avantages fiscaux de la loi Pinel, Certains plafonds quant aux revenus des occupants et des prix des loyers de la zone où est situé le bien sont également à respecter.

Par ailleurs, le bien loué doit être conforme aux réglementations thermiques BBC 2005 ou bien RT 2102. Mais aussi, si l’occupant est un proche parent du bailleur, il ne doit pas faire partie du foyer fiscal. Enfin, la valeur totale des avantages fiscaux octroyés ne peut dépasser 10 000 euros par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *